Booba: « Je n’ai jamais supporté Diam’s »


A l’occasion de la sortie de son nouvel album, « Futur », déjà numéro un des ventes sur iTunes, Booba répond aux questions du Parisien. Il explique d’abord le nom de son disque: « C’est une manière de dire que je ne suis pas un suiveur, que je ne me préoccupe pas de la mode, que j’ai toujours un coup d’avance. Il faut être comme ça dans le business. » Le rappeur avoue qu’il ne s’est jamais senti chez lui en France. « Je n’ai plus de contrôles de police, je ne suis pas confronté aux problèmes de recherche de boulot, d’appartement. Mais je suis passé par là. Je ne me suis jamais senti chez moi. La communauté noire n’a jamais été représentée en France. J’ai grandi à une époque où il n’y avait pas de noirs à la télé, dans les pubs, pas de Roselmack aux infos. Rien ne nous ressemblait. » Enfin, Booba donne son avis sur la métamorphose de Diam’s: « Je ne juge pas, c’est religieux, personnel. Elle fait ce qu’elle veut. Je la préfère encore comme ça que derrière un micro. Je ne l’ai jamais supportée. Elle s’inventait une vie, un parcours… »