Seynabou Diop, ancienne danseuse:  » Ce que font les danseuses, ce n’est pas de la danse, c’est du sexe en avant »


Icone de la troupe de danse du célèbre orchestre Touré Counda, Seynabou Diop qui a cessé de danser depuis 2000, dans un entretien qu’elle a accordé à Direct info, décrie la nouvelle façon de danser des filles sénégalaises.
« J’aime bien la danse de certains hommes danseurs sénégalais. Il y a un coté de la danse sénégalaise qui est un peu caché et qui est presque du porno que je déteste, je n’aime pas du tout. Par contre j’aime ce qui est un peu pudique, un peu simple. Donc comme je dis, il y a des choses à faire, de supers danseurs mais un peu de flash. Il n’y a pas une étoile au niveau de la danse (…) Pour moi je dis qu’il faut arrêter tout cela, ce n’est pas de la danse. C’est du sexe avant (…) Il faut aller dans les endroits ou elles pratiquent cette danse pour les arrêter ou arrêter la musique et saisir le matériel. Parce que j’ai vu dans un clip, mis d’ailleurs sur ma page internet que j’ai critiqué, qu’on voyait carrément le sexe des femmes. C’est grave, on peut le mettre sur le clip ou sur internet. Ce n’est plus de la danse, c’est du porno. », a-t-elle laissé entendre.
Leral